Is entrepreneurship for everyone blog header

L’entrepreneuriat est-il pour tout le monde ?

Les entrepreneurs naissent-ils pour être entrepreneurs, ou le deviennent-ils ? La question émerge régulièrement, et la réponse n’est pas simple. Nous avons essayé de déterminer si tout le monde pouvait devenir entrepreneur, et quelles étaient les caractéristiques d’un entrepreneur qui réussit.

Tout le monde peut devenir entrepreneur, ou du moins, n’importe qui peut adopter l’attitude entrepreneuriale. Ulla Hytti, Professeure en entrepreneuriat de l’Université de Turku, croit que l’on peut apprendre à être un bon entrepreneur, mais que cela peut être plus difficile pour certains que pour d’autres.

Être entrepreneur requiert du travail, de l’apprentissage et du développement. De la même manière que pour le sport et les autres disciplines, un(e) entrepreneur(se) peut avoir des aptitudes spécifiques, des traits de caractère ou des habitudes apprises à la maison qui rendent l’entrepreneuriat plus naturel, déclare-t-elle.

Ainsi, la maison joue un grand rôle pour se lancer dans l’entrepreneuriat : les personnes qui ont grandi dans des familles d’entrepreneurs deviennent aussi elles-mêmes des entrepreneurs. U. Hytti rappelle toutefois que ce phénomène ne concerne pas uniquement l’entrepreneuriat, mais aussi bien que les enfants d’enseignants travaillent plus généralement que la moyenne dans l’enseignement.

La Directrice générale de YES, réseau d’expertise de l’éducation entrepreneuriale, Sanna Lehtonen partage le même avis sur le fait que les caractéristiques requises pour l’entrepreneuriat sont plus naturelles pour certains que pour d’autres
– Il est toutefois possible d’apprendre l’attitude entrepreneuriale, lorsque l’on a des éléments déclencheurs dans son entourage, dit-elle.

Se concentrer sur la prévention, l’audace et les points forts

Selon U. Hytti, il existe une deuxième similitude entre le sport et l’entrepreneuriat : l’entraînement a son importance.

– Plus on fait preuve de ténacité, de persévérance et de détermination dans son travail, plus on devient tenace et on ne se laissera pas abattre par les petits échecs.
U. Hytti dit que le succès naît du fait que l’entrepreneur apprend de ses erreurs et réfléchit aux moyens d’améliorer aussi bien sa vie personnelle que professionnelle. Un entrepreneur avisé sait prévoir les éventuelles évaluations erronées et les anticiper – sans trop redouter.

Aussi, U. Lehtonen considère le courage, la persévérance et la capacité de transformer les idées et les impulsions en actes concrets comme une des caractéristiques les plus importantes pour l’entrepreneur. Il met l’accent sur le fait que l’entrepreneur doit se développer lui et ses activités, et il doit comprendre les chiffres liés à l’économie.

Il est tout au moins aussi important de connaître ses points faibles et forts.
– L’entrepreneur doit se concentrer sur ce qu’il sait bien faire, et confier les autres tâches aux autres. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de chercher des réseaux qui apportent leur soutien et leur aide.

Pas un nouveau Nokia ou Rovio

Tout entrepreneur est son propre patron. Cela requiert de l’autodiscipline, ainsi que la capacité de développer les activités, également avec des moyens qui ne sont forcément immédiatement rentables.

U. Hytti conseille donc de tirer profit, par exemple, de pépinières d’entreprises et de services de sparring où les idées solidaires prennent un nouvel élan. Il est possible d’y faire en même temps un travail sur soi : est-ce que cela est vraiment ce que je veux faire ?

– Ainsi, une fois le processus réalisé sur soi-même, il n’y aura pas besoin de penser à l’âge de 75 ans que « moi aussi, j’avais cette grande idée à l’époque, mais je ne l’ai jamais mise en pratique » !, constate U. Hytti.

Selon S. Lehtonen, la compréhension et l’appréciation de l’entrepreneuriat ont grandement changé au fil des années. Si, auparavant, l’entrepreneuriat était considéré comme un moyen d’obtenir un profit maximum, de nos jours, la plupart souhaite surtout prendre part à la résolution des défis sociaux.

– Ici, on est facilement entraîné dans la propagande de l’« esprit startup » et on pense qu’il faut créer de nouvelles sociétés comme Nokia ou Rovio. Toutefois, il existe divers types d’entrepreneuriat, et les formes de travail deviennent de plus en plus entrepreneuriales.

Allégez la bureaucratie mondaine liée à l’entrepreneuriat – facturez avec Zervant.

Essayer Zervant gratuitement

Logiciel de facturation - simple et gratuit

Facturation en ligne pour auto-entrepreneurs et petites entreprises

Zervant Invoicing Software
  • Logiciel gratuit en ligne
  • Facturation en déplacement, disponible pour iOS et Android
  • Pour les entreprises françaises