6 erreurs typiques lors de la création d'une entreprise

6 erreurs types lors de la création d’une entreprise

Après une rencontre avec Päivi Kuusivaara, consultante finlandaise en entrepreneuriat, 6 erreurs types lors de la création d’une entreprise semblent avoir émergé. Ces erreurs, commises par les nouveaux entrepreneurs au moment de créer leur entreprise, sont responsables selon elles des principales faillites précoces d’entreprises. Alors si vous vous sentez l’âme d’entrepreneur, très bien, nous ne pouvons que vous encourager ! Mais passez d’abord en revue ces erreurs afin de ne pas les faire à votre tour.

Traversée du désert

1. Le manque de clients

Cela n’est évidemment une surprise pour personne, les clients sont le nerf de la guerre, et sans eux, aucune entreprise ne pourrait exister. Et pourtant, selon Päivi, un nombre considérable de personnes se lancent à leur compte après avoir senti une possibilité avec quelques clients. Grave erreur, seule une vraie étude de faisabilité pourra mesurer le potentiel d’un marché.

Il faut de plus être sûr de la longévité de la relation avec votre clientèle. Si vous avez un certain nombre de clients et que ceux-ci font appel à vous (par exemple pour refaire leur terrasse), cela ne voudra pas dire qu’ils pourront vous fournir du travail toute leur vie !

2. Le manque de trésorerie

Un autre problème récurrent d’après Päivi est le manque de lucidité quant à l’atteinte du seuil de rentabilité. Beaucoup d’entrepreneurs ne réalisent pas qu’il peut se passer plusieurs années avant que les recettes n’atteignent le niveau des dépenses. Et pour cela, il vaut mieux avoir une trésorerie qui pourra tenir le choc. Encore une fois, seule une étude de faisabilité solide pourra vous aider à définir le niveau de trésorerie nécessaire à la survie de votre activité.

3. L’oubli des taxes

Quel que soit votre entreprise, et quel que soit votre pays (et surtout en France), d’innombrables taxes sont à prévoir : TVA, Impôts sur les bénéfices et charges sociales en général, mais aussi taxes spécifiques à votre statuts et à vos revenus… Les entrepreneurs passent souvent au travers de certaines taxes dans leurs prévisions, ce qui rend celles-ci un peu trop optimistes. Renseignez-vous bien sur les spécifications de votre activité, de votre statut ou encore de vos produits, afin d’avoir une vision limpide de ce que vous devrez payer à l’État.

4. Les mauvaises négociations sur achats

Certains entrepreneurs ont tendance à mal connaitre le milieu des achats. Habitués à être clients particuliers, ceux-ci ne pensent pas toujours à négocier les prix, les moyens de paiement, ou autres avantages (comme une livraison gratuite, des produits offerts à partir d’une certaine quantité de commandes, ou un acompte pour paiement anticipé par exemple). Ce n’est pas être un requin, mais juste assurer la profitabilité et donc la pérennité de votre activité. C’est aussi tout simplement la réalité du monde des affaires.

Bras de fer entre les achats et les ventes

5. La non prise en compte du point de vue du client

Le client est roi. Cet adage vieux comme le monde est connu de tous. Satisfaire sa clientèle en étant aimable est un grand pas certes. Mais il faut également savoir voir plus loin que ce qui se présente devant vous et se mettre à la place du client pour comprendre ses attentes et lui parler dans ses termes. Définir un client type vous permettra de mieux se mettre dans sa peau, et d’adapter vos messages en fonction.

Se mettre à la place du client

Et vous? Des conseils?

Et vous? Avez-vous pu expérimenter vous-même la création d’une entreprise? Ou connaissez-vous quelqu’un pour qui c’est le cas? Avez-vous vos propres conseils pour lancer sa propre activité? Nous serions heureux de l’apprendre dans les commentaires ci-dessous !

Logiciel de facturation - simple et gratuit

Facturation en ligne pour auto-entrepreneurs et petites entreprises

Zervant Invoicing Software
  • Logiciel gratuit en ligne
  • Facturation en déplacement, disponible pour iOS et Android
  • Pour les entreprises françaises